Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de socrate
  • Le blog de socrate
  • : Comment faire ... ceci ou cela? Sur ce blog, vous allez découvrir les mille et une facettes du "Comment faire". Alors, ne perdez plus votre temps ailleurs, restez-là, scotchez-vous, vous saurez tout...
  • Contact

Sondages variants

Ne pataugez plus en écrivant

La conjugaison

Archives

Ici la réalisation des désirs

En cliquant sur ces mots,
vous allez pouvoir :
devenir Magicien
Etre plus Sûr de vous
et...Gagner plus
Maigrir pour toujours

Musique


Découvrez Jacques Brel!

































D'où viens-tu ... bloggeurs?

Référencé dans ...

  Dédicace
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

28 janvier 2008 1 28 /01 /janvier /2008 12:06
De l'avantage d'être grand ou gros plutôt que petit...


brueg03.jpg

M’apprêtant à vous livrer quelques recettes de cuisine, je tombe en extase devant ce tableau de Bruegel l’Ancien (récupéré sur le net). Il est dit « Les grands poissons mangent les petits ». La question me vient alors : « Cette assertion a-t-elle changé depuis Bruegel ? ». Et me voici parti dans une recherche longue et fastidieuse pour connaître les tenants et aboutissants de ce présupposé actuel « Mangent ou mangent pas les petits, les grands ou les gros ? ».
Je m’empare de l’actualité où je découvre avec un étonnement frisant l’inconséquence :
1)    FRAUDE A LA SOCIETE GENERALE
Pour Lagarde, Jérôme Kerviel a agi seul
"Je n'ai aucune raison de douter que la banque ait fait ce qu'elle devait faire selon la réglementation", estime la ministre de l'Economie. Le trader, mis en cause pour une fraude de 4,9 milliards d'euros, a passé une deuxième nuit en garde à vue. Cet après-midi, il sera soit mis en examen, soit remis en liberté.  
Lagarde.jpgChristine Lagarde (Reuters) 
La ministre des Finances Christine Lagarde a déclaré lundi 28 janvier qu'il semble que le courtier auquel la Société générale impute une "fraude" à l'origine de près de cinq milliards d'euros de pertes, ait agit seul.
"Il n'y a aucune raison de penser à ce stade qu'il y ait autre chose que ce qu'il y a eu, un seul trader", a-t-elle dit sur France-2, soutenant ainsi la thèse de la Société générale.
 
J’avoue que ce genre d’affirmation reposant sur des présupposés d’innocence d’un établissement financier, me laisse pantois. Un pauvre type, capable de détourner 5 milliards d’euros SANS PROFITER D’UN SEUL CENTIME ! Ça relève du burlesque.
La voilà la belle cuisine politique.
Ah oui ! J’en étais à parler de l’accommodation du poisson.
Comme on dit, le poisson dépend d’abord de l’appât ! Or quoi de plus appétissant qu’un poisson plus fragile. De quoi se rincer les gencives avant de passer au plat de résistance.
 
 
2)    CONDAMNATION
Arche de Zoé : huit ans de prison pour les condamnés
Le tribunal correctionnel de Créteil a suivi le Procureur de la République qui avait requis une peine de substitution équivalente à la peine prononcée au Tchad le 27 décembre dernier - huit ans de travaux forcés - à l'encontre des six membres de l'association française condamnés pour tentative d'enlèvement.  
archeDeZo--.jpgDe gauche à droite, Alain Péligat, Emilie Lelouch et Eric Breteau, trois des membres de l'Arche de Zoé, condamnés à huit de prison par le tribunal correctionnel de Créteil (Reuters)
Une peine de substitution de huit ans de prison a été prononcée, lundi 28 janvier, à Créteil à l'encontre des six membres de l'Arche de Zoé condamnés en décembre au Tchad à huit ans de travaux forcés pour tentative d'enlèvement de 103 enfants qu'ils disaient orphelins du Darfour.
Eric Breteau, Emilie Lelouch, Alain Péligat, Philippe van Winkelberg, Dominique Aubry étaient présents au palais de justice de Créteil, seule Nadia Merimi manquait à l'appel.
 
Voilà bien une autre cuisine, internationale celle-ci. Vous prenez une bande d’allumés, croyant sauver le monde en s’appropriant le DROIT D’INGERENCE prôné par un certain Kouchner, vous fermez plus ou moins les yeux et les laissez s’installer dans un sauvetage-kidnapping. Puis vous intervenez pour les sortir d’un guêpier où le despotisme règne en maître, où les enfants-soldats sont légions, et vous annoncez à vos concitoyens que vous les ramènerez de gré ou de force (Rambo !!). Quand ils sont là, vous les collez en taule ! Evidemment, même avocat, vous ignorez superbement qu’un procès où tous les coupables sont au même niveau de culpabilité, ça n’existe pas ! Vous ignorez également, bien qu’avocat – mais avec quelle connaissance du droit ? On peut se le demander. – que l’appel sur un procès truffé d’affirmation avec non écoute et non prise en compte de la défense, existe. Puis que la Cassation existe aussi ! Tout cela vous l’ignorez, même en étant avocat ! Et d’ailleurs vous vous en foutez royalement … vous avez fait votre show, vous êtes content, on a beaucoup parlé de vous, on vous a beaucoup vu à la télé … vous vous lavez les mains et vous passez à un autre show !
La voilà la belle cuisine politique.
 
Mais, le poisson dans tout ça, hein ?
Et bien, justement, le petit poisson est là ! Là dans ce menu fretin accusé de tous les maux alors qu’on trône avec les richards en accordant à tout va de substantifiques cadeaux à SES amis si pauvres ! Un petit paquet de 15 milliards pour les soulager de perdre tant d’argent en France… Vous, vous êtes un GROS POISSON ! Faut pas tout mélangé !
Alors, la recette pour le cuisiner ce poisson qui rêve d’être aussi grand ( !) et gros que ces petits protégés ?
C’est simple ! La recette passe par les urnes. Celles-ci s’approchent et s’appellent urnes municipales.  
Si petit poisson aime se faire gober par gros poisson menteur, alors petit poisson se laisser manger avec joie dans urne attrape-nigauds. Si petit poisson pas mordre à hameçon gros poisson, alors, petit poisson cracher dans urnes municipales et rejeter gros poisson dans sa bêtise.
 
3)    Ultimes recettes pour éviter grosses arêtes : déjà en cours dans mon livre de cuisine de 1906 !
a)    Moyen de préserver le poisson de la corruption :
Vous lui faîtes jeter un bouillon dans une petite quantité d’eau et un peu de sel. Vous le laissez dans cette eau 2 ou 3 jours sans qu’il se corrompe parce qu’il tombe au fond du vase et que l’eau salée le couvre entièrement. Si vous êtes forcé de le garder plus de 3 jours, vous remettez le vase sur le feu en ajoutant encore un peu de sel et une feuille de laurier. Il peut ainsi soutenir jusqu’à trois ébullitions. Employez un vase de terre, évitez le fer et surtout le cuivre.
Comme vous le constatez, le gros poisson soutient 3 ébullitions. Pas le petit qui, dès la première ébullition, est bon pour la bouche et, sans celle-ci, doit être impérativement jeté !
b)    Moyen de rendre mangeable le poisson qui commence à se corrompre :
Faîtes-le bouillir dans une bonne quantité d’eau, avec un quart de vinaigre, du sel et un nouet de linge contenant du charbon de bois. Ce procédé enlève tout mauvais goût.
Je vous conseille instamment, de demander à vos futurs élus s’ils ont subi cette recette avant de se présenter.
Bon appétit !

Partager cet article

Repost 0

commentaires