Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de socrate
  • Le blog de socrate
  • : Comment faire ... ceci ou cela? Sur ce blog, vous allez découvrir les mille et une facettes du "Comment faire". Alors, ne perdez plus votre temps ailleurs, restez-là, scotchez-vous, vous saurez tout...
  • Contact

Sondages variants

Ne pataugez plus en écrivant

La conjugaison

Archives

Ici la réalisation des désirs

En cliquant sur ces mots,
vous allez pouvoir :
devenir Magicien
Etre plus Sûr de vous
et...Gagner plus
Maigrir pour toujours

Musique


Découvrez Jacques Brel!

































D'où viens-tu ... bloggeurs?

Référencé dans ...

  Dédicace
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

29 janvier 2008 2 29 /01 /janvier /2008 23:27

Ecrire un texte qui ne veut rien dire

A priori, on peut penser qu’il est simple d’écrire un texte qui ne veut rien dire, non ? Hé bien, contrairement à cette opinion répandue, il n’en est rien ! Un texte a du sens, quel que soit celui-ci. Et si je l’affirme, c’est parce que j’ai tenté l’expérience d’en écrire un qui ne veut rien dire du tout - entre nous soi-dit, ne rien dire du tout semble plus simple que de tout dire du rien. 
En affirmant cette nouvelle proposition, je la rends visible à tous dans son sens abscond le plus total, le plus absolu et, dans la foulée, si j’ose dire, je lui rends ses droits de cité, ce qui, avouez-le, ne veut rien dire, tout en n’en pensant pas moins, voire plus. Mais le fait même de l’acceptation – la vôtre, en effet – de ce dernier tronçon de phrase (voire la phrase d’avant), vise à prouver que, puisque vous l’avez lue et que vous en avez tiré interprétation, implicitement, vous avez compris qu’elle ne voulait rien dire. 
Or, et là réside le retournement important du concept « rien dire », si vous avez compris qu’elle ne veut rien dire, c’est qu’elle vous a dit quelque chose ! CQFD comme disait fut un temps, les marques françaises s’appuyant sur les mathématiques (au cas où vous l’ignoreriez, CQFD signifie «ce qu’il fallait démontrer »). 
Comme quoi il ne peut être question de dire désormais que «rien dire » signifie « n’avoir aucun sens » ou « relever de la plus pure fantaisie » ou, encore « être digne d’un haut delirium tremens » ou, toujours encore « dire rien c’est rien dire de rien et rien de dire dire de rien ». (là, je vous l’ai fait à la taoïste ! Contents, non ?)
Mais, je m’égare. Tiens pour changer, je vais vous conter une petite histoire qu’un ami m’a rapportée aujourd’hui même. Elle ne veut rien dire et pourtant elle dit tout ! La voici :
Un homme se promène avec 2 grosses valises. Il rencontre un ami qui s’étonne : « Tu pars en voyage ?
-          Non !
-          Ben, les valises ?
-          Ah, (il tire une tête de cent pieds de long – vous essaierez vous, c’est fichtrement difficile   d’arriver à cent pieds ! personnellement, je parviens à 1 pied, voir 1 et demi, mais 100 !! punaise !) Tu veux voir ce qu’il y a dedans ?
-          Ben ouais !
-          (il ouvre la première valise)
-          (l’autre) Ben ... c’est une grosse bite !
-          Hé oui ! (il ouvre l’autre valise toujours en tirant une tronche pas possible !) Tiens, regarde !
-          (l’autre voit un petit personnage tout rabougri avec quelques poils épars qui lui tiennent lieu de barbe) Ben c’est un nain, mais vraiment nain, quoi !
-          Mais non ! c’est un génie ! Tu peux lui demander ce que tu veux, il l’exauce … ce que tu veux et immédiatement.
-          Ah, t’es sûr ?
-          Je veux Charles (l’autre ne s’appelle pas Charles en réalité, c’est pour l’histoire). Demande-lui ce que tu veux !
-          Ouahhh ! ben mon p’tit monsieur génie, je voudrais un milliard !
A ce moment un bruit terrible dans le ciel (ils sont sur les champs Elysées à Paris !), suivi d’un terrible bruit sur le sol, bruit provoqué par un énorme billard qui vient d’atterrir avec la délicatesse d’un éléphant tombant dans un magasin de porcelaine. Là, l’autre se met à tirer une gueule de deux cents pieds de long (record homologué sur le Livre des Records).
-          Il est dingue ton génie ! J’lui ai demandé un MILLIARD, merde !
-          Hé oui ! et moi, tu crois que je lui ai demandé une grosse bite ? »
Bon, elle plaît ou elle plaît pas ! C’est selon. Mais là, comme je dois aller au ciné, j’arrête. En revenant, je vous parlerai du film si vous êtes bien sages.

Au revoir les amis.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Henri 13/10/2015 17:31

ah oui?
lis donc ceci: http://lagloireducunetile.e-monsite.com/