Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de socrate
  • Le blog de socrate
  • : Comment faire ... ceci ou cela? Sur ce blog, vous allez découvrir les mille et une facettes du "Comment faire". Alors, ne perdez plus votre temps ailleurs, restez-là, scotchez-vous, vous saurez tout...
  • Contact

Sondages variants

Ne pataugez plus en écrivant

La conjugaison

Archives

Ici la réalisation des désirs

En cliquant sur ces mots,
vous allez pouvoir :
devenir Magicien
Etre plus Sûr de vous
et...Gagner plus
Maigrir pour toujours

Musique


Découvrez Jacques Brel!

































D'où viens-tu ... bloggeurs?

Référencé dans ...

  Dédicace
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 23:09
Vendredi 21 février 2008
Contemplatif, je suis. De Camilleri empruntant la manière, écrire à la sicilienne  je m’efforce. Ah quel auteur merveilleux. De cette façon d’écrire je suis tombé amoureux (je devrais écrire je suis amoureux tombé, j’ai encore un peu de mal). Connaissez-vous cet écrivain ? Oui ? Non ? Parfaitement le droit de ne pas le connaître vous avez. Pas de complexe ne faîtes. Biographie de lui je vous livre. La saisir par internet je me livre. Voilà là :
Extrait issu du site que je vous recommande chaudement :
Camilleri, Andrea , écrivain, metteur en scène et scénariste italien.(1925-
Camilleri.jpgNé à Porto Empédocle, Sicile, le 6 septembre 1925, Andrea Camilleri se consacre d’abord au théâtre en mettant en scène Luigi Pirandello, Eugène Ionesco, T. S. Eliot, et, pour la première fois en Italie, Samuel Beckett. Il poursuit parallèlement une carrière télévisuelle et signe plusieurs productions policières, dont les aventures du lieutenant Sheridan et celles du commissaire Maigret, qui comptent parmi les plus célèbres de la télévision italienne.
 
En chasse avec Andrea Camillieri (pris sur un autre site)
Entretien. À propos de la sortie de son dernier ouvrage la Saison de la chasse, le célèbre auteur italien explique la trame de son travail littéraire.
Camillieri occupe depuis quelques années le sommet des ventes de livres en Italie. Réalisateur de télévision, metteur en scène de théâtre, la littérature est pour lui une vocation tardive, dont le succès foudroyant atteint la France.
Qu’elles se situent de nos jours ou il y a cent ans, ses fictions policières s’ancrent profondément dans la réalité sicilienne et dans sa langue. La restitution de l’outil original que s’est forgé l’auteur, alliage d’italien et de sicilien, est une gageure pour les traducteurs. Pour traduire la Saison de la chasse, Dominique Vittoz a opté pour une transposition inattendue, en faisant jouer au parler lyonnais, suffisamment proche du français standard pour être compris et suffisamment lointain pour s’en distinguer, le rôle d’un dialecte régional qu’aucun parler méridional n’aurait pu tenir. C’est dans une langue savoureuse émaillée de franco-provençal .
 
 
En fait, découverte de cet auteur en arpentant les bibliothèques. Socrate je suis, comme dirait Montalbano (c’est son personnage principal, commissaire au long cours…).Puis, plongée dans cet univers fantasque et attachant. Au pays de la mafia, par excellence et par origine. Délice d’une langue inhabituelle. Traduction par Vittoz Dominique, pour certains livres. Aussi par Quadruppani Serge pour d’autres. Même recherche de rendre, en français, les tournures d’une langue riche et simple dans ses mots, en même temps dans sa structure.
Imaginez. Vous êtes en France, il y a longtemps. Vous êtes face à un seigneur possédant droit de vie et de mort sur vous. Vous demande votre nom. Répondez : Jacques du bourg, je suis. Et, toc ! Vous venez de progresser dans la langue sicilienne. Tout cela en régressant. Pas mal, non ?
Ceci dit, il faut aller plus loin encore. Mêlé du patois bien d’cheu vous pour réussir à trouver des équivalents. Ajouter un zeste d’argot. Toc ! Vous commencez à la sentir cette langue sicilienne. Vous la tenez. Et là, je dis bravo aux traducteurs qui ont merveilleusement réussi avec quelques tournures (peu à vrai dire) à nous faire entendre une autre langue. Chapeau.
Alors, qu’attendez-vous pour aller vivre avec Montalbano. D’autant que vous allez découvrir des recettes de cuisine sicilienne… de quoi vous faire saliver durant des jours et même des nuits entières.
Ses livres ? En voici quelques uns, mais ce qui le fit connaître furent ses policiers. Attention, il ne faut pas penser qu’il n’écrit que des policiers mais ceux-ci sont les plus traduits. En lançant une recherche sur le ouaibe, 72 titres correspondant à l'auteur « Andrea Camilleri » ! Pas mal !
Quelques uns :
Mais, pour de plus amples informations, consultez le site de wikipedia :
Ceci vous a-t-il alléché, bande de goinfres ? Si oui, alors un bonheur intense m’envahit. Mais comment le saurais-je si votre voix ne me parvient ? Socrate, je suis, certes, mais pas devin.
A suivre sur un autre auteur.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Claire Ogie 23/02/2008 12:57

Auteur complètement inconnu pour moi. A voir.

Mais dis-moi, pourquoi ai-je l'impression d'entendre parler maître Ioda là ? Va falloir m'expliquer... Y'avais pas de sicilien dans la guerre des étoiles ...

socrate 23/02/2008 13:07

Bon, la guerre des étoiles, j'en ai entendu parler par mes rejetons. Mais, j'ai pas vu. Par contre Camilleri est l'auteur le plus en vue en Italie depis les années 80, depuis qu'il écrivit, pour s'amuser, son premier policier. Jusqu'alors, il écrivait poèsie, théâtre, était cinéaste reconnu et, soudain, à 60 ans passé, il se lance dans des aventures quasi picaresques. Donc, si liaison il y a avec la guerre des étoiles, je vois pas laquelle. La langue? Il me semble que le film est américain, non? Chez Wikipedia, il y a un article pas mal du tout sur le film : http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Guerre_des_%C3%A9toiles . Pour l'instant, je ne puis en dire plus. A+ Socrate