Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de socrate
  • Le blog de socrate
  • : Comment faire ... ceci ou cela? Sur ce blog, vous allez découvrir les mille et une facettes du "Comment faire". Alors, ne perdez plus votre temps ailleurs, restez-là, scotchez-vous, vous saurez tout...
  • Contact

Sondages variants

Ne pataugez plus en écrivant

La conjugaison

Archives

Ici la réalisation des désirs

En cliquant sur ces mots,
vous allez pouvoir :
devenir Magicien
Etre plus Sûr de vous
et...Gagner plus
Maigrir pour toujours

Musique


Découvrez Jacques Brel!

































D'où viens-tu ... bloggeurs?

Référencé dans ...

  Dédicace
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 19:46
Lundi 25 février 2008
Petit récapitulatif. Pour écrire sur un tel sujet, d’une actualité brûlante, il est nécessaire de bien savoir où on tend la main (évidemment, « savoir où on met les pieds » apparaîtrait comme une hérésie dans le cas présent car, n’oublions pas que vous pouvez être cul-de-jatte ! Or cet opuscule s’adresse aussi à vous, pauvre sans jambe !). Donc, je dresse l’état des lieux.
chomeur2.jpgI-J’ai commencé par une présentation générale des conditions plus ou moins idéales qui pouvaient vous conduire à la mendicité. Je vous renvoie au 1er article qui, sans épuiser le sujet, présente malgré tout un certain nombre de critères où vous pourrez vous reconnaître. Si, toutefois, vous ne vous reconnaissez pas, demandez à vos voisins à quel profil vous correspondez le mieux. Sans compter que, d’une part, vos voisins vont adorer (je les entends qui se frottent déjà les mains ces voyous), ils vont avoir une nouvelle idée de vous. Sera-ce confirmation ou découverte ? Vous le verrez en observant attentivement leurs réactions.
D’autre part, vous allez leur rendre un service inestimable en leur présentant cet opuscule, inestimable lui aussi (n’oubliez pas de leur donner le nom de l’auteur – en l’occurrence moi, Socrate – ainsi que l’adresse de mon merveilleux blog où tant et tant d’idées intéressantes sont développées dans le détail pour mieux vous permettre de donner du piment à votre vie …). En fait, peut-être attendaient-ils cette demande – la vôtre – pour découvrir qu’eux aussi pouvaient … Si vous sentez cela, sautez sur l’occasion (pas sur la voisine ou le voisin, même si vous ressentez une forte affinité. Soyez patient-e que diantre !), et proposez leur de les embaucher (vous voyez, votre groupe de mendiants se développent à la vitesse Super-V !). Vous pourrez leur présenter les avantages de cette fantastique affaire … des journées de rêve avec la main bien en évidence … des nuits à calculer et recalculer les bénéfices colossaux qu’ils pourront tirer de cette activité prometteuse …
Que du bonheur !
Je poursuis.
II-Dans la suite 1, je vous ai présenté quelques petits trucs possibles pour appâter le chaland. Comme vous l’avez constaté les moyens sont divers et nombreux. Je n’ai pas eu la prétention d’être exhaustif. J’ai juste cherché à ouvrir votre esprit à un métier fort méconnu, d’avenir cependant, et à quelques façons de l’exercer. Mais ! Mais en effet, il sera nécessaire que vous composiez en fonction de votre personnalité. Il est évident que si vous êtes directeur d’une banque (genre SG = Sans Gigoter de son fauteuil pour voir les pépettes arriver dans votre escarcelle), les moyens que vous mettrez en œuvre seront différents de ceux qu’un chômeur patenté, parfaitement inséré dans sa condition, sera en mesure de développer. Cependant, Monsieur le directeur, il va falloir, pour une fois, mouiller votre chemise ! Ça vous fera faire de l’exercice.  Vous le dîtes toujours « On n’a rien sans rien ! » Hé bien, à vous de jouer le morceau cette fois.
napo.jpgIl est bien évident que, malgré votre fortune, vous n’allez pas débarquer sur le trottoir avec votre piano ! Vous ne seriez pas crédible ! Ni avec votre Stradivarius ! Ce serait de l’argent jeté par la fenêtre puisque vous NE SAVEZ PAS JOUER DE LA MUSIQUE ! Compris ? Vous souhaitez devenir la personne la plus riche qui soit parmi le monde des riches, alors, apprenez à démarrer modestement. Toutes les grandes fortunes se sont faites ainsi. Dans la clandestinité quand ceci est nécessaire (voir le marché noir durant 39-45. Vous imaginez un riche clamant partout qu’il se livrait au marché noir ? Non mais, il faut vous faire soigner !). Ou dans les associations caritatives quand il devient évident que vous êtes une grande âme et que vous allez donner du travail à ces pauvres, enfin, s’ils acceptent de ne pas être déclarés, ça va de soi ! L’important étant de devenir invisible aux yeux de tous, tout en sachant vous rendre présent, voire très présent auprès de vos délégués.
Vous avez bien assimilé les différents angles d’attaque. Parfait ! Sinon, révisez ! Il faut parfaitement connaître son job pour réussir (air connu). N’hésitez pas à parler autour de vous, de façon subtile – par exemple en donnant l’adresse de ce blog et en suggérant que vous pourriez en discuter, notamment des magnifiques pages présentant la manche sous un jour nouveau et glorieux – dîtes bien que Socrate, lui-même, s’occupe de ce blog ! Plus de 25 siècles d’expérience à la portée de tous. Croyez-moi, vous allez faire fureur !
Je continue.
fou.jpgIII-La suite 2 qui constitue la partie 3 de cet opuscule, normal pour une suite, présentait les différentes possibilités de développement. Notamment l’importance de l’habit. Il est bien évident que, si vous portez un costume de 5-6000€ sur vous, comme certainS de nos hommes politiques, vous aurez du mal à attirer l’attention, sauf celle de quelques skinheads qui auront raison de s’intéresser à votre sort. Pas de provocation ! Donc, costume si vous voulez mais bien roulé dans un cul de basse fausse, avant utilisation !
J’ai exposé aussi l’importance de la délégation pour réussir dans ce fabuleux métier. Au fait, vous avez convaincu votre femme d’aller mendier ? Oui ? Bravo ! Ah, elle n’a pas apprécié de se voir proposer de faire quelques douceurs pour obtenir des piécettes ? Bon, mais elle est si bien que ça votre femme ? Vous pourriez m’envoyer votre adresse que je vienne vérifier ? Rapidement, hein ! Il faut battre le fer tant qu’il est chaud. Non ! Ne lui cassez pas les dents pour lui donner meilleure allure ! Il ne faut rien abîmer ! Pensez que lorsque vous aurez réussi votre entreprise, elle sera encore là ! Ah, vous avez l’intention de la jeter dès votre fortune faite ? Mais vous êtes un véritable salopard ! Bon, d’accord, on n’est pas là pour enfiler des perles. Quand même, vous allez loin dans le réalisme.
En résumé, vous avez pratiquement tout pour bien faire.
Je vous rappelle qu’il ne faut surtout pas vous déclarer ! N’allez pas ouvrir une société avec Kbis obligatoire juste pour épater vos voisins ! Au contraire, exploitez-les ces idiots. Faîtes les marner au maximum. Tirez sur leurs revenus. Harcelez-les au boulot. Ah oui, c’est sûr, il sera nécessaire d’aller vérifier leur chiffre d’affaire plusieurs fois par jour. Attention aux arnaqueurs. D’ailleurs, avec la tête qu’il a votre voisin, il fait certainement partie de cette engeance. Attention !
coach.jpgCe qui vous manque, peut-être et même sans doute, c’est la motivation. Mais, Socrate est là ! Je vous livre juste ce petit truc pour que vous puissiez réussir dans cette joyeuse confrérie des mendiants. Matin, midi et soir, répétez-vous : « Je suis le meilleur mendiant du monde. Je me fais des c…lles en or avec ce merveilleux travail. (si vous êtes une femme, modifiez en conséquence) Merci Socrate de m’avoir ouvert les yeux. (très important le remerciement, il est nécessaire de bien l’appliquer. C’est la base du commerce !) ».
Si cela ne suffit pas, je forme à la motivation. Je serai votre coach, le tarif est dégressif suivant le nombre de participants. Ecrivez-moi.
Bien ! Nous continuerons notre sujet demain. En effet, il y a d’autres petites choses que vous ignorez. Dès demain vous apprendrez :
·         Comment trouver un emplacement ? Et le meilleur tant qu’à faire.
·         Faut-il sourire au chaland ?
·         Faut-il gémir, se lamenter, pleurer, s’arracher les cheveux, se traîner  aux pieds de …, vendre son âme éventuellement, …
Comme vous le constatez, vous avez encore beaucoup à apprendre. Cependant, vous avez déjà quelques armes qui vont vous permettre de faire un bout d’essai. En avant !
105-02_ani.gifA suivre …

Partager cet article

Repost 0

commentaires