Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de socrate
  • Le blog de socrate
  • : Comment faire ... ceci ou cela? Sur ce blog, vous allez découvrir les mille et une facettes du "Comment faire". Alors, ne perdez plus votre temps ailleurs, restez-là, scotchez-vous, vous saurez tout...
  • Contact

Sondages variants

Ne pataugez plus en écrivant

La conjugaison

Archives

Ici la réalisation des désirs

En cliquant sur ces mots,
vous allez pouvoir :
devenir Magicien
Etre plus Sûr de vous
et...Gagner plus
Maigrir pour toujours

Musique


Découvrez Jacques Brel!

































D'où viens-tu ... bloggeurs?

Référencé dans ...

  Dédicace
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 19:36
Salut les zéros ! Prêts pour votre nouvelle leçon ? Are you ready ? Oui, exact, ça veut bien dire : Les zéros sont les plus beaux ! tout à fait ! Mince, tu parles angliche toi ? Oublie vite cette langue. Enfin ! Un peu de sérieux ! Tu es là pour échouer … alors, ne t’encombre pas l’esprit avec ces bidules à comprendre. Moins tu en sais et mieux tu échoues. C’est le but visé.
En fait, je vous ai appris beaucoup déjà. Si vous n’avez pas encore échoué, il va falloir passer aux choses sérieuses. Enfant, comment étiez-vous ? Vous vous touchiez :
1.    un peu ?
2.    beaucoup ?
3.     passionnément ?
4.    à la folie ?
5.    pas du tout ?
Le cas 5 est mauvais signe. Faîtes un effort quoi ! c’est si dur que cela de se toucher entre les jambes ? Evidemment si vous êtes manchot, c’est difficile, enfin, entraînez-vous… un peu de souplesse, quoi !
Autant vous dire tout de suite que le cas 4 est vraiment excellent pour vous. Pourquoi ? Réfléchissez… non ! Évitez tout cela ! j’explique. Avec l’entraînement que vous avez acquis au cours de votre enfance à force de toucher, retoucher, tri-toucher et bien plus encore, vous avez dans la tête la meilleure façon d’échouer. Vous êtes devenu un obsédé sexuel. Ça, c’est bon ! d’accord, vous allez me dire qu’il y en a beaucoup dans les hautes classes dirigeantes et qu’eux, hé bien, malheureusement pour eux, ils réussissent ! c’est vrai. Mais eux, ils ignorent cet opuscule remarquable que votre Socrate à tous vous concocte avec amour et tendresse ! plus vous serez à être persuadés qu’échouer, c’est le meilleur que vous puissiez faire. Réalisez-vous ! devenez l’échec en personne. Imaginez-vous la gloire dont vous serez bientôt auréolé. Si vous développez bien vos aptitudes à être un véritable obsédé sexuel, tous diront de vous : « ah le pauvre ! si gentil ! en être là ! tombé si bas ! Quel échec !! » Et toc ! Vous avez gagné. Votre sale tronche de cake dans les journaux avec des analyses toutes plus ou moins ridicules, stupides, idiotes, disant de vous que vous étiez promis à un magnifique avenir, vous voir tomber si bas… obsédé ! Ces mots doivent réjouir vos oreilles. Ce sera votre récompense. Savoir que tout le monde reconnaît que vous êtes une vraie tache ! Oh joie ! Ce sera retentissant, croyez-moi. Mais suivez les conseils de cet opuscule à la lettre. Surtout, ne vous posez jamais la moindre question. Soyez de véritables veaux par rapport à ce que je vous demande de faire. Vous verrez. Vous allez fantastiquement échoué ! échoué dans une cellule où les autres détenus vont vous prendre pour leur petite amie si vous êtes un homme et idem si vous êtes une femme. Là, vous allez encore gagner du galon. Ils vont vous entraîner dans une telle fange que vous allez devenir le plus heureux des ratés. Ça, c’est bon ! Vraiment bon ! Alors, vous vous réjouissez hein, bande de zéros. Allez ! Hauts les cœurs !
Evidemment, il aurait été possible d’échouer beaucoup, beaucoup plus vite. Mais vous êtes excusable. On ne lit pas Socrate dès son plus jeune âge. Peut-être que, par pure intuition transcendantale, vous avez immédiatement cédé, très jeune, aux affres d’un obsédé sexuel qui vous a initié aux arcanes de la sexualité débridée ? Merveilleux ! Sûr, vous échouerez à tout coup. Rendez-vous compte de votre chance infinie. Vous êtes déjà un véritable paillasson sur lequel un homme – voire des …- se sont essuyés copieusement. Inutile de chercher à changer de statut. Vous êtes déjà dans la fange la plus infernale qui soit. Continuez ! Expliquez votre cas à une assistante sociale. Elle saura intervenir en vous confiant à des centres où, là, vous deviendrez le pire des paillassons. A moins qu’elle ne vous confie à cette charmante famille où les garçons et les filles qui sont passés précédemment ont appris l’obéissance absolue, la soumission totale … où ils sont devenus des parfaits sujets de la France ! Travail ! Famille ! Patrie ! Excellent !
Si vous êtes encore adolescent, où si votre enfant l’est et que vous tenez à lui apprendre à échouer de façon spectaculaire, inscrivez-le dans une bonne école tenue par de merveilleux prêtres qui n’attendent qu’une chose : une nouvelle, tendre et délicieuse victime ! Repensez au film d’Almodovar « La mauvaise éducation ». Vous ne l’avez pas vu ? Mais précipitez-vous. Vous allez apprendre beaucoup sur ces bonnes écoles.
Vous êtes trop vieux pour reprendre des études ? Il n’est jamais trop tard pour mal faire. Accrochez-vous. C’est simple. Vous allez guetter les sorties d’école. Selon vos choix, vous allez entraîner un ou une jeune vers un lieu préparé à l’avance. Là, vous allez l’initier aux pires débauches dont vous êtes capable (inspirez-vous du livre de Sade ! connaissez pas ? Tant pis ! Vous êtes bien assez taré pour inventer le pire.). Dès que vous lui aurez fait son affaire, raccompagnez votre victime chez ses parents. Racontez leur tout ce que vous avez fait et installez-vous confortablement chez eux en attendant les flics. Dès que ceux-ci vous interrogeront, répétez tout en ajoutant des détails croustillants. Sûr, votre échec sera à la mesure de vos actes et de vos paroles. Quant à votre petite conne de victime, vous lui aurez rendu service. Elle échouera plus facilement dans la vie. Pour vous, tout est joué. Vous êtes enfin marqué au fer rouge de la honte. Vous êtes devenu le déchet absolu de la société. Hé ça, c’est bon !
Demain, un récapitulatif vous sera proposé afin de pouvoir choisir. Il s’agit d’un tableau avec cases à cocher, genre réponse oui/non. En fonction de cela, je pourrai vous diriger, vous épauler au mieux vers votre remarquable échec.
Bien à votre disposition, bande de nazes !
A demain, pour la suite de votre palpitante aventure celle dont vous êtes le Zéro !
 
Voici un exemple parfait d’un échec réussi. A tous les niveaux, avec la méthode Socrate, on peut, on doit échouer. C’en est la preuve. Le premier à apparaître fut l’un de mes meilleurs élèves. Ça se voit, non ? Les autres ont suivi…


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Claire Ogie 06/03/2008 06:58

J'ai peur d'un coups là ! lol

socrate 06/03/2008 10:32

Moi aussi. Et je dirai même que, perso, j'ai peur depuis le premier choc pétrolier (voir Giscard déteint). Et surtout, ce mensonge collectif dans toutes les instance politiques, sociales, etc. où la devise est "tout va très bien madame la marquise!" Alors ...