Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de socrate
  • Le blog de socrate
  • : Comment faire ... ceci ou cela? Sur ce blog, vous allez découvrir les mille et une facettes du "Comment faire". Alors, ne perdez plus votre temps ailleurs, restez-là, scotchez-vous, vous saurez tout...
  • Contact

Sondages variants

Ne pataugez plus en écrivant

La conjugaison

Archives

Ici la réalisation des désirs

En cliquant sur ces mots,
vous allez pouvoir :
devenir Magicien
Etre plus Sûr de vous
et...Gagner plus
Maigrir pour toujours

Musique


Découvrez Jacques Brel!

































D'où viens-tu ... bloggeurs?

Référencé dans ...

  Dédicace
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 08:40

Samedi 29 mars 2008


Je ne puis m'empêcher de prévenir tous mes pauvres frères humains du risque encouru en faisant l'amour, ou en se masturbant, et même, en ne faisant rien !

J'ai encore des sueurs froides en pensant à tout ce que j'ai risqué durant ma vie ... et que je risque encore ! Que faut-il faire, hein ? Que faut-il donc faire pour que notre pauvre matériel sexuel ne devienne pas une véritable canne de vieillesse, un doux souvenir enterré au fond de nos pantalons ? Hé bien, il faut tout reprendre à zéro. Comme à l'armée, il faut viser avant de tirer et ne pas rater la cible, et puis, surtout, contrôler la manœuvre !

Une véritable opération militaire en somme !

(attention, l'homme de la photo fait des exercices afin de renforcer  son zizi et d'éviter ainsi  tout accident lors du coït!
Oui, il s'agit bien d'un soulevé de pierres. Il s'entraîne journellement afin de se présenter dans cette nouvelle discipline olympique pour les olympiades en Chine. Non, il n'est pas thibétain!


Je vous laisse lire attentivement. Peut-être est-ce à cause de cette impatience qu'il y a une forte chute de la natalité en France? On ne peut plus chanter la chanson des « Trois orfèvres à la Saint Eloi » désormais ! (pour ceux qui ne connaissent pas cette joyeuse chanson, qu'ils m'écrivent, je leur donnerai les références).

Bonne lecture, et, ne tremblez pas !

(Article récupéré honteusement sur le site de seniorplanet)


Fracture du pénis, êtes-vous à risque ?


Comme l'allergie au sperme, la fracture du pénis est une curiosité sexuelle... Mais ce n'est pas un mythe ! Elle peut survenir lors des rapports et parfois même... durant le sommeil ! (attachez-vous les mains lors de l'endormissement) Retour sur cet accident surprenant, les précautions à prendre, les signes d'alerte et les conséquences...


1. La fracture du pénis, ça existe !

Comme l'allergie au sperme, la fracture du pénis est une "curiosité sexuelle"... Les médecins parlent de fracture (même si le terme est impropre), car dans la plupart des cas, l'accident s'accompagne d'un craquement caractéristique... (non, ce ne sont pas les craquements intempestifs de la charpente de la maison! c'est vous, vous seulement!)
Certes, la verge ne comporte pas d'os, mais sa manipulation intense ou un faux mouvement lors du coït peuvent entraîner une rupture de l'albuginée, l'enveloppe qui entoure le pénis et qui devient rigide lors de l'érection. Le nombre de ces fractures serait sous-estimé, de nombreuses personnes se refusant à consulter pour des raisons de pudeur. (que toutes les victimes se précipitent à l'hôpital le plus proche avant qu'il ne soit trop tart!)


2. Risquez-vous la fracture du pénis ?

La fracture du pénis peut survenir lors de l'acte sexuel ou de la masturbation. Le corps médical a souvent bien du mal à recueillir les circonstances exactes de sa survenue. On sait néanmoins qu'elle résulte d'une manipulation... intense et tonique ! La rupture de l'albuginée (la membrane fibreuse entourant les corps caverneux qui, en se gorgeant de sang, permettent l'érection) pourrait aussi survenir lors de mouvements inconscients pendant le sommeil... Ces fractures, bien que plus fréquentes chez les moins de 45 ans, touchent toutes les générations et toutes les populations. Un cas chez un homme de 74 ans a été rapporté récemment au Congo ! (encore vert le petit vieux)


3. Reconnaître une fracture du pénis


La fracture du pénis n'est pas très difficile à diagnostiquer ! Difficile de confondre ses symptômes avec autre chose ! Elle se manifeste, dans la plupart des cas, par un craquement surprenant, caractéristique. Puis, s'en suit une douleur aiguë. L'érection disparaît quasi sur-le-champ pour laisser place à un hématome asymétrique, qu'il faut montrer en urgence à un médecin pour qu'il l'évacue au plus vite et répare la déchirure.
Sans cette intervention, des séquelles sont à prévoir sur la sexualité future (troubles érectiles notamment).


4. Comment réagir en cas de fracture du pénis ?


Une prise en charge médicale rapide est nécessaire... sous peine de conséquences sur la sexualité future. (donc plus de reproduction directe. Passage à la reproduction assistée!) En cas de choc, de craquement suspect, de douleur, d'hématome, appliquez de la glace à l'endroit concerné, glace que vous aurez mise auparavant dans un sac en plastique et isolée de la peau par un linge. Foncez ensuite chez le médecin. (Je vous conseille la clinique la plus proche car le médecin, en pleine nuit... quant à l'hôpital, les urgences ne sont pas rapides!) L'hématome généré au niveau des corps caverneux peut entraîner une fibrose des tissus érectiles, qui peuvent alors perdre leurs propriétés mécaniques. Une fracture du pénis non traitée peut également donner lieu à l'apparition de plaques fibreuses ou de nodules parfois à l'origine de déformation de la verge (courbure) et de troubles érectiles.


5. Comment éviter une fracture du pénis ?


Une pénétration trop vigoureuse et surtout mal ciblée peut suffire ! (affûtez d'abord vos canons! Visez! Tirez!)
La verge heurte le périnée de la femme au lieu d'entrer dans le vagin. Elle subit alors un choc, se tord et... craque !
Il n'existe qu'un seul vrai conseil pour se prémunir de la fracture pénienne : prendre son temps lors du coït ou de la masturbation, limiter les gestes brutaux et faire attention à ce que l'on fait !


6. Quels sont les traitements de la fracture du pénis ?


Les soins doivent intervenir très vite afin d'éviter des séquelles sur la sexualité. Une échographie et une imagerie par résonance magnétique (IRM) sont parfois nécessaires pour évaluer les lésions. Une rupture de l'urètre peut survenir dans 10 à 30 % des cas... Les médecins peuvent procéder à une urétrographie (visualisation de l'urètre et de la vessie) et une cavernosographie (visualisation des corps caverneux et de leur irrigation). Le traitement le plus indiqué est chirurgical, c'est le seul garant de la récupération de la fonction érectile. Des anti-inflammatoires peuvent être administrés pour réduire la congestion. Plusieurs semaines sont nécessaires à la cicatrisation de l'albuginée. (que de temps perdu! Prudence donc. Et ... qui va doux, va loin!)


7. Sources


Urofrance, le site de l'urologie française, les fractures du pénis, Dr. P.A. Bouya, Service d'Urologie-Andrologie, CHU de Brazzaville, Congo, 2005

 

Cette page, ô combien intéressante vous a plu? Oui? Non? En tout cas, après la "FRACTURE SOCIALE" de Chirac, nous voici à la Fracture pénal? non! peinal avec Rachida Dati et Sarkozizi!

 

A bientôt et... surveillez vos avants mais aussi vos arrières! Adoptez une stratégie militaire : Raide, d'accord, mais toujkours droit au but!

Pour vous distraire et bien terminer cet article un peu scrabreux, une vidéo complètement idiote d'une émission télé. Regardez un peu les tortures qu'ils s'infligent pour gagner plus ... en se triturant plus!


Partager cet article

Repost 0

commentaires