Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de socrate
  • Le blog de socrate
  • : Comment faire ... ceci ou cela? Sur ce blog, vous allez découvrir les mille et une facettes du "Comment faire". Alors, ne perdez plus votre temps ailleurs, restez-là, scotchez-vous, vous saurez tout...
  • Contact

Sondages variants

Ne pataugez plus en écrivant

La conjugaison

Archives

Ici la réalisation des désirs

En cliquant sur ces mots,
vous allez pouvoir :
devenir Magicien
Etre plus Sûr de vous
et...Gagner plus
Maigrir pour toujours

Musique


Découvrez Jacques Brel!

































D'où viens-tu ... bloggeurs?

Référencé dans ...

  Dédicace
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 22:31

lundi 9 juin 2008

Les Saints du jour :

  • Saint Colomb (Columba)
    St-Colomb est le patron de l'Écosse, de l'Irlande, des poètes et des relieurs.
    Colomban, né en 540 et mort le 23 novembre 615 à Bobbio en Lombardie, fut un moine irlandais qui sillonna la Gaule, l'Helvétie et la Lombardie pour évangéliser les populations campagnardes. Fête reportée au 23 novembre car il est mort le jour de la Présentation de Marie au Temple.
  • Saint Ephrem le Syrien
    Moine à Edesse, diacre, Docteur de l'Église (vers 306-373)
  • Saint Félicien
    Martyr à Rome sur la Voie Nomentane (mort en 297)
  • Saint Prime
    Martyr à Rome sur la voie Nomentane (IIIè siècle)

Prénoms

Diane : la belle chasseresse : (origine Wikipedia)

Diane (ou Artémis en grec) est une déesse de la mythologie romaine.
C'est la fille de Latone (Léto) et de Jupiter, sœur jumelle d'Apollon, née sur l'île d'Ortygie appelée plus tard Délos. Elle vint au monde quelques instants avant son frère. Témoin des douleurs maternelles, elle conçut une telle aversion pour le mariage, qu'elle demanda et obtint de son père la grâce de garder une virginité perpétuelle comme sa sœur Minerve (Athéna). C'est pour cette raison que ces deux déesses reçurent de l'oracle d'Apollon le nom de Vierges blanches. Jupiter l'arma lui-même d'un arc et de flèches, et la fit reine des bois. Il lui donna pour cortège soixante nymphes, appelées Océanies, et vingt autres nommées Asies, dont elle exigeait une inviolable chasteté.

Avec ce nombreux et gracieux cortège, elle se livre à la chasse, son occupation favorite. Toutes ses nymphes sont grandes et belles, mais la déesse les surpasse toutes en taille et en beauté. Comme son frère Apollon, elle possède différents noms : sur terre, elle est connue sous le nom de Diane ou Artémis : au ciel, Luna (la Lune) ou Phœbé ; aux Enfers, Hécate. Elle avait en outre un grand nombre de surnoms, selon les qualités qu'on lui attribuait, les contrées qu'elle semblait favoriser, les temples où on l'honorait.

Quand Apollon (le Soleil) disparaît à l'horizon, Diane (la Lune) resplendit dans les Cieux et répand discrètement sa lumière dans les profondeurs mystérieuses de la Nuit. Ces deux divinités ont des fonctions non identiques, mais semblables : alternativement, elles éclairent le monde ; de là leur caractère de fraternité. Apollon est célébré de préférence par les jeunes garçons ; Diane, plutôt par les chœurs de jeunes filles.

Cette déesse est grave, sévère, cruelle et même vindicative. (En fait, on reconnait bien là le caractère habituel de nos mégères ! Mais, les femmes de notre temps ne sont plus aussi vindicatives ! Elles sont libérées !!!) Elle sévit sans pitié contre tous ceux qui ont provoqué son ressentiment. Elle n'hésite pas à détruire leurs moissons, à ravager leurs troupeaux, semer l'épidémie autour d'eux, à humilier, faire périr même leurs enfants. À la prière de Latone, sa mère, elle se joint à Apollon, pour percer de ses flèches tous les enfants de la malheureuse Niobé, qui s'est vantée de sa plus nombreuse descendance (Non ! Diane n'est pas jalouse du tout !). Elle traite ses nymphes avec la même rigueur, si elles oublient leur devoir. Callisto en fit ainsi l'amère expérience.

Un jour, Actéon, dans une partie de chasse, la surprend au bain : elle lui jette de l'eau au visage ; il est aussitôt métamorphosé en cerf et dévoré par ses chiens (...et, depuis, Actéon brame !) . Un autre jour, dans un accès de jalousie, elle perce de ses flèches ou fait périr cruellement Orion qu'elle aime et qui s'est laissé enlever par l'Aurore (oui, il s'agit bien de l'Aurore aux doigts d'argent d'Ulysse). Opis, compagne de Diane, n'eut pas un sort plus heureux.

Vierge implacable (tiens, une notion disparue depuis longtemps ! seuls les fous de dieu la réclame sur le drap blanc de leur mariage ! la virginité, attribut de la femme en tant que marchandise dans l'islam !), Diane s'éprit cependant pour la beauté d'Endymion. Ce petit-fils de Jupiter avait obtenu du maître de l'Olympe la singulière faveur d'un sommeil perpétuel. Toujours jeune, sans jamais sentir les atteintes de la vieillesse, ni de la mort, Endymion dormait dans une grotte du mont Latmos, en Carie. C'est là que Diane ou la Lune venait chaque nuit le visiter (on se demande pourquoi faire vu qu'il dormait mais, il est vrai que la nuit ... tous les Endymion sont gris...).

 

  • Éphrem
  • Félicien: Voici la seule chose que je puisse offrir pour ce Saint bien particulier: Le Saint-Félicien est un fromage français du sud de la région lyonnaise. C'est un proche cousin du saint-marcellin. Il doit son nom à la place sur laquelle donnait la boutique du fromager qui en est à l'origine.
    Il était à l'origine confectionné avec du lait de chèvre, mais désormais, il est plus souvent confectionné avec du lait de vache. Sa pâte est molle à croûte fleurie; son poids moyen est de 120 grammes.
    Ainsi donc, parmi nos nombreux saints, nous constatons que certains avaient pris à la lettre la parole du christ «Prenez et mangez car ceci est mon corps... Le tout arrosé par un Saint Emilion ou un Saint Estèphe ou un Saint Chinian... Si nous pas avoir de pétrole, nous avoir des Saints et, des grands!
    Sa période de dégustation optimale s'étale d'avril à septembre après un affinage de 4 à 6 semaines, mais il est aussi excellent de mars à décembre. Il est plus doux et crémeux que le saint-marcellin.
  • Nanette (Étymologiehébraïque : "Hannah" = grâce) Ce prénom m'entraîne dans la bible avec la sœur de Marie, Anne. Celle dont, parfois on entend parler mais surtout lors de la descente de la croix. En même temps, me vient à l'esprit le cri fatidique de celle qui trompa son époux (c'est très actuel, non?): «Anne, sœur Anne, ne vois-tu rien venir?» Ainsi donc peut-on considérer l'universalité de ce prénom qui, de dieu vient mourir entre les bras de barbe-bleue! c'est ce que l'on peut appeler tomber de Charybde en Scylla! ( note de l'écriteur: Charybde et Scylla sont deux monstres marins de la mythologie grecque, dont la légende est à l'origine de l'expression "voguer de Charybde en Scylla", qui signifie "éviter un péril pour tomber sur un autre". Plus précisément Charybde symbolise le «tout ou rien», la mort pour tous ou la vie pour tous, selon un jeu de probabilité. Et Scylla incarne la mort certaine pour une partie de l'équipage, mais la vie pour les autres. Il s'agit d'un choix entre le sacrifice calculé ou l'avenir aléatoire de la vie de tous.

Il faut l'avouer, les prénoms sont toujours une source d'inspiration. Prenons l'exemple du petit Nicolas bien connu de tous. Qu'en est-il de lui ??

Saint Nicolas, également connu sous le nom de saint Nicolas de Myre ou de saint Nicolas de Bari, né à Patara, en Lycie, en 270, mort en 345, est un saint populaire à l'origine du personnage du Père Noël (Question que l'on peut désormais poser au 53% de français un peu ramolli du ciboulot : « Alors, t'as cru au Père Noël en votant Sarko ? » A mon sens, si toutefois ces écervelés pour ne pas dire décervelés, ont encore un éclair de lucidité, ils ne pourront qu'affirmer « Oui, j'ai cru au Père Noêl ! » Hé bien pauvre ramolli des neurones, le père Noël s'est transformé en père Fouettard au service des riches ! Vous n'aviez pas senti le vent malgré tous les avertissements donnés dans tous les médias ? Même le plus démagogique Marianne ? Non ? Rien vu, rien compris, ... Oh malheur !) Il est saint patron des lorrains, des russes et des écoliers.

Sa commémoration chrétienne le 6 décembre (le 6 décembre julien pour la majeure partie des orthodoxes) est une fête très populaire dans bien des pays du monde. À la Saint Nicolas, la tradition veut que les enfants, qui durant toute l'année, furent sages se voient donner du pain d'épice (remplacé aujourd'hui par du chocolat). Et pour ceux qui n'auront pas fait figure d'enfant sage, se voient donner des coups de martinet par le père Fouettard. (Qui est-il ? Le Père Fouettard (Hans Trapp en alsacien, Zwarte Piet « Pierre le noir » en néerlandais) est un personnage du folklore de la Saint-Nicolas. C'est un personnage sinistre, qui accompagne saint Nicolas lors de sa sortie, le 6 décembre ou la veille au soir. Alors que saint Nicolas distribue des cadeaux aux enfants sages, le Père Fouettard dispense des coups de fouet aux vilains garnements. Certaines traditions récentes le présente au contraire comme un assistant de saint Nicolas dans sa distribution de jouets.

En Belgique et aux Pays-Bas, le Père Fouettard est de peau noire (on comprend mieux pourquoi Hortefeux et la plupart des droitistes sarkoziens votent contre l'immigration : ils ont peur du père Fouettard ! Ah quels beaux attardés !!), il porte des vêtements de couleurs vives et a souvent de gros anneaux dans les oreilles. (Actuellement, le père Fouettard porte des grosses Rolex où des grosses montres qui coûtent le plus cher possible ainsi que des Rayban , ces lunettes derrière lesquelles les yeux disparaissent cachant ainsi les mauvaises intentions !) En Alsace et en Lorraine le Père Fouettard est tout de noir vêtu.

 

Demain, n'oubliez pas de lire la suite de vos prénoms préférés...

A demain,

Socrate

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires