Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de socrate
  • Le blog de socrate
  • : Comment faire ... ceci ou cela? Sur ce blog, vous allez découvrir les mille et une facettes du "Comment faire". Alors, ne perdez plus votre temps ailleurs, restez-là, scotchez-vous, vous saurez tout...
  • Contact

Sondages variants

Ne pataugez plus en écrivant

La conjugaison

Archives

Ici la réalisation des désirs

En cliquant sur ces mots,
vous allez pouvoir :
devenir Magicien
Etre plus Sûr de vous
et...Gagner plus
Maigrir pour toujours

Musique


Découvrez Jacques Brel!

































D'où viens-tu ... bloggeurs?

Référencé dans ...

  Dédicace
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 14:28

En discuter, ça ne peut pas faire de mal, n'en déplaise à Monsieur Besson, l'un des nombreux transfuges du PS !


« article du Nouvel'Obs du NOUVELOBS.COM | 07.03.2009 | 18:18

Le film "Welcome" provoque la colère d'Eric Besson

 

113 réactions


Le ministre de l'Immigration estime que Philippe Lioret, le réalisateur du film "Welcome", consacré à l'immigration clandestine, a "franchi la ligne jaune" en assimilant les clandestins aux Juifs.


Eric Besson en colère après le réalisateur du film Welcome (Sipa)

Eric Besson, ministre de l'Immigration a estimé, samedi 7 mars que Philippe Lioret, le réalisateur du film "Welcome", consacré à l'immigration clandestine, avait "franchi la ligne jaune" en assimilant les clandestins aux Juifs pourchassés sous l'Occupation. Il "a plus que franchi la ligne jaune lorsque dans une interview à La Voix du Nord, il dit "les clandestins de Calais sont l'équivalent des juifs en 43" : cette petite musique-là est absolument insupportable", a déclaré Eric Besson sur RTL. "Suggérer que la police française c'est la police de Vichy, que les Afghans sont traqués, qu'ils sont l'objet de rafles, etc., c'est insupportable", a-t-il insisté.


"Changer la loi"
Dans "Welcome", qui sort mercredi, Vincent Lindon incarne un maître nageur de Calais qui s'attache à un adolescent irakien, prêt à tout pour rejoindre sa petite amie émigrée à Londres. Dans un entretien au quotidien Le Parisien de samedi, l'acteur s'insurge particulièrement contre un article de la loi qui stipule que "toute personne venant en aide à une personne en situation irrégulière est passible de 5 ans de prison". "Je sais que le ministre (Besson) a une tâche difficile, mais il fait semblant de nier l'existence de cette loi", dit-il, en espérant que "Welcome" "puisse contribuer à changer cette loi". »

 

Quelques extraits des réactions sur le blog du Nouvel'obs :

"-          ...  quelques similitudes (avec Vichy) : délation, enfermement des enfants, emprisonnement d'un directeur d'Emmaüs, femme poursuivie parce qu'elle rechargeait les portables de sans papiers. Un conseil à la besson : si vous voyez un sans papier, s'il crève de faim ne lui donnez rien à manger, s'il a soif, retirez lui le verre d'eau qu'on lui tend, s'il veut respirez, bouchez les ouvertures, notre bel air de France se mérite, et courrez au prochain commissariat de la rue Lauriston pour le dénoncer
C'était les conseils de besson concernant la ligne jaune à ne pas dépasser

-          ... et Monique placée en garde à vue pour avoir donné à manger à des gamins clandestins et qui a du prouver qu'elle n'en avait pas hébergé ! On n' a pas déjà connu ça avec les juifs ? Rien que le nom du ministère donne à vomir... Une minute, juste une minute mettez vous dans la peau d'un clandestin. Si demain vos enfants devaient fuir la France pour trouver du travail en Chine par exemple... improbable!!!!!!!!!mais oui c'est ça ..."


Ce que j'en pense ?

1.       S'il existe des immigrés en France (comme dans d'autres pays occidentaux), il faut se poser la question : Pourquoi ? Et tant qu'il n'y aura que réponses répressives - de gauche comme de droite , on évite soigneusement la question et, en excellents démagogues, on les rejette ces immigrés qui viennent voler le travail aux français. Ce discours est bien reçu par la vox  populi abreuvée depuis des années par le « tout sécuritaire ! ». Alors que les pays occidentaux ont vu les crimes baisser d'une façon remarquable depuis 100 ans ! Est-il encore dangereux de sortir le soir ? Non ! Est-il encore dangereux de partir vers une lointaine contrée, en vacances ? Non ! Alors... les français sont donc devenus de sinistres trouillards, tremblants au moindre souffle, y compris celui de leur feuille d'impôts ? C'est ainsi que nos hommes politiques ont formaté nos cervelles. Ce ne fut pas trop difficile, le terrain était déjà là !

2.       Donc, POURQUOI ? On dira simplement que les intérêts de la France, intérêts non partagés avec les français - rappelons-nous que de Gaulle, l'encensé (l'insensé, pour moi), disait « la France, c'est moi ! » et donc, que le peuple devait la fermer et suivre comme un seul troupeau ce GRAND chef d'armée !  - les intérêts de la France sont d'exploiter les sols et sous-sols de nos anciennes colonies - je ne ferai pas ici un cours d'histoire, chacun peut se renseigner sur les diverses vagues de colonisation de la France au cours des siècles précédents. Mais, à qui profite le crime ? A toi, lecteur de mon blog ? Certainement pas ! Toi, tu cherches à joindre les 2 bouts. Tu connais les fins de mois difficiles, non ? Donc, il y a bien quelqu'un qui profite de la manne ? QUI ? Il suffirait de répondre à cette question pour savoir déjà où vont les sommes ENORMES d'argent produites par chacun d'entre nous, chaque année. Vous l'ignorez ? Ah bon ? Pourtant, internet peut vous permettre de tout savoir sur tout, non ?

3.       Après cette première interrogation, il en existe bien d'autres. Par exemple :

  • a.       Les immigrés honnis ne seraient-ils pas noirs ou magrébins ?

b.      Le racisme existe-t-il en France ? Non ? Ah bon ? et ta fille, t'es prêt à la laisser vivre avec un grand noir ?

c.       Qui jouent en bourse ? Les gens du commun ? Avec l'argent qu'ils n'ont pas ?

d.      Qui se plaint toujours de ne pas gagner assez car écrasé par les charges ? Le MEDEF où les salariés ? Au fait, si on pensait à comparer les salaires des deux côtés ? A qui profiterait cette comparaison ?

e.      Total ne ferait-il pas un petit bénéfice non redistribué à ceux qui font le boulot mais, généreusement distribué à ceux qui ne le font pas ? Normal ? Ah bon !

f.        On peut approfondir mais je pense que chacun doit s'interroger. La question ne porte pas sur l'immigration mais sur le partage de cette manne énorme prélevée sur le dos des anciennes colonies. Si l'on ne veut plus voir d'immigrés, hé  bien, peut-être suffirait-il de cesser d'exploiter leurs pays. Peut-être suffirait-il de cesser de donner des armes aux dictateurs en place ? Peut-être suffirait-il de cesser d'être le nez dans le sable comme des autruches que nous sommes, non ? On ne va quand même pas renouer avec de vieux débats : « les noirs ont-ils une âme ? » Ce serait un peu concon, non ? Et pourtant, ce tout, que je viens à peine d'effleurer, constitue une piste dans nos réflexions, piste nécessaire et qui pourrait peut-être ouvrir vers une nouvelle façon de vivre et donc, non plus de faire de la politique, mais de s'emparer du politique pour lui donner, enfin, de l'humanité.

En attendant vos réflexions, je tiens à le dire « J'ai honte de devoir lire ce jour les propos d'un Besson ou d'autres similaires, qui ne connaissent qu'un mot « le fric » !

Changeons de sujet.

Je vous propose trois vidéos qui m'ont amusé. J'espère qu'il en sera de même pour vous.


Guy Bedos - La Drague




Oui ! Le réchauffement climatique touche tout le monde !



Construire une maison écolo de 90m² avec 3000 Euros? C'est possible ; il suffit de relever ses manches et de se mettre au bouleau !




Pour finir, une histoire drôle qui vaut son pesant de remèdes anciens !


La blague divinatoire

Ça se passe un dimanche matin. Un monsieur est victime d'une crise d'hémorroïdes carabinée.

Ne voulant pas déranger le médecin un dimanche, il demande à sa femme si elle ne connaît pas un remède de "bonne femme".

Sa femme lui répond qu'effectivement, elle se souvient que sa grand-mère utilisait des cataplasmes à base de marc de café. Alors le monsieur suit les conseils de son épouse et s'applique sur le fondement des compresses imbibées de marc de café pendant toute la journée.

Le lundi matin, il décide malgré tout de consulter car la douleur est encore très importante.

Le médecin le reçoit, le fait se déshabiller puis se pencher en avant.

Le monsieur reste comme ça, en position pendant cinq bonnes minutes, puis il commence à s'inquiéter :

"Alors Docteur, qu'est-ce qui se passe ? Qu'est-ce que vous voyez ?"

Et le docteur répond : "Je vois... des changements dans votre carrière... un grand amour avec une belle jeune femme brune... de l'argent, beaucoup d'argent..."


Toujours vôtre,

Socrate




Partager cet article

Repost 0

commentaires

dasola 29/05/2009 16:56

Bonjour, très drôle l'histoire des hémorroïdes... Le sketch de la drague est un grand classique dont on ne se lasse pas. Sophie Daumier était un vrai talent comique qui fonctionnait bien avec Bedos. Bonne fin d'après-midi.

socrate 29/05/2009 20:55


Oui, j'aime bien cette façon ambiguë de faire de la divination! Ah les médecins! Quels grands voyants!!! Quant au couple Daumier/Bedos, ce fut, pour moi, le meilleur de Bedos. Depuis... il ne me
fait pas tellement rire! Il se veut trop donneur de leçon politique. Dommage. Bonne soirée.
Socrate


karaoke-Live : karaoké gratuit 17/03/2009 15:45

Un petit bonjour en passant et un +5
A très bientôt

Eric de Karaoke-Live : http://karaoke-mp3.boosterblog.com/

socrate 19/03/2009 10:05


Merci. Socrate


Dominique 12/03/2009 09:37

J'apprécie de revoir cette vidéo de Guy Bedos et Sophie Daumier, très amusante et combien vraie!

Pour le film j'ai hâte de le voir.La politique de Besson est de plus en plus insoutenable. Il mérite une forte opposition.

socrate 12/03/2009 12:00


C'est vrai! Les dragueurs se font leur cinéma... mais ils arrivent souvent à leur fin, non? Lassitude de la femme harcelée ou duplicité? Bonne journée. Socrate