Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de socrate
  • Le blog de socrate
  • : Comment faire ... ceci ou cela? Sur ce blog, vous allez découvrir les mille et une facettes du "Comment faire". Alors, ne perdez plus votre temps ailleurs, restez-là, scotchez-vous, vous saurez tout...
  • Contact

Sondages variants

Ne pataugez plus en écrivant

La conjugaison

Archives

Ici la réalisation des désirs

En cliquant sur ces mots,
vous allez pouvoir :
devenir Magicien
Etre plus Sûr de vous
et...Gagner plus
Maigrir pour toujours

Musique


Découvrez Jacques Brel!

































D'où viens-tu ... bloggeurs?

Référencé dans ...

  Dédicace
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 21:23
Ce flim, je l'ai vu sur grand écran, au ciné donc et je le défends car il en vaut la peine. Voilà ce que j'ai écrit sur le blog de Dasola et je maintiens et signe :
Ce film, je l'ai trouvé intéressant pour plusieurs raisons:
1-Il présente la triste réalité d'un trop grand nombre de collèges. On a beau dire "tout cela, on connait, les infos ne cessent d'en parler...". Justement, là, on est "dans" le coup, avec cette prof qui est au bord du gouffre, qui craque car elle n'a aucun soutien, ni de ses collègues qui sont de pâles guignols (ça existe souvent, j'en ai beaucoup rencontré en enseignant), ni de son mari qui estime qu'elle exagère et qui ne la supporte plus, ni de l'administration qui ne veut pas de vagues (et ça, tous les ans on l'entend dans les "tout se passe très bien pour cette rentrée"). Alors je dis c'est malheureusement une situation commune dans l'enseignement, sauf le pistolet entre les mains de la prof. Mais entre les mains des élèves...
2-Ce film est politique, car à travers la mise en scène de cette triste réalité, il met le doigt sur le refus de comprendre comment on vit actuellement, dans beaucoup de lieux d'où toute forme d'espoir a disparu. Où rien n'a été fait pour que des parents puissent s'investir dans la langue du pays d'accueil, où on dissimule la réalité derrière des annonces arrogantes "au karcher"! Cette vie infernale est dissimulée par des discours pompeux et creux de politiques inconscients ne rêvant qu'aux prochaines élections (la leur, évidemment).
3-On constate aussi que le pouvoir, dès qu'on le donne à des abrutis (je parle du flic qui fait tuer cette prof) ne fait parler que la violence, l'autorise, la soutient. Je pense en particulier à "Human Bomb", pour ceux qui s'en souviennent, où un certain Sarkozy, soutenu par un Pasqua, ont fait assassiner un type qui dormait, assommé par une drogue dissoute dans son café. Le bruit et la fureur pour se faire connaître comme Monsieur tout sécurité! et ça a bien réussi à Sarko, non?
Je pourrais m'étendre encore et encore sur ce que soutend ce film que l'on ne peut jeter aux orties en disant "Oh, Adjani, j'l'aime pas! Elle en fait des tonnes..." C'est ce que j'appelle un jugement à l'emporte pièces et non une analyse critique.
Désolé d'être plutôt en contradiction avec ce qui est déjà dit, mais, l'emballement, l'a priori, je m'en méfie.

Socrate

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gérard Rocher 09/08/2009 20:45

10/10 pour ton article que j'approuve entièrement. Ce film n'a pas trop marché, peut-être que beaucoup de nos concitoyens n'ont pas envie de voir la triste réalité en face . Et pourtant d'après beaucoup de parents, tous les maux viennent des enseignants et non de l'éducation qu'ils portent à leurs progénitures dues souvent à des conditions de vie désastreuses. Le film est peut-être parfois un peu maladroit mais il est courageux et c'est bien là le principal ! Avec mes amitiés.

socrate 10/08/2009 09:45


Merci de la bonne note. Serais-tu enseignant? En tout cas, ce film est en effet d'un grand réalisme, j'irai jusqu'à dire que le bouchon étant bien poussé, on peut le qualifier d'hyper- réaliste. Ce
qui en fait un film "culte" comme on dit dans d'autres domaines. Mais celui de l'enseignement a l'air de devoir répondre aux normes des rigolos du pouvoir et, tout le monde absorbe et recrache cet
avis depuis 1968 "les profs ne fichent rien!" Amicalement.


bataillou 30/05/2009 07:10

je suis entièrement d'accord. oh il y a bien de petites choses qui sont faites par ci, par là par des âmes charitables habitant justement ces quartiers mais leurs moyens sont trop limités et touchent trop peu de monde.
en ce qui concerne les politiciens, comment voulez-vous qu'ils changent et nous comprennent, ils ne fréquentent pas nos écoles, ils vivent avec des milliers d'euros, ils parcourent le monde comme s'il s'agissait d'aller dans le département d'à coté. alors...
ils ont d'autres chats à fouetter.

socrate 31/05/2009 11:54


Oui, il y a un caractère désespérant à constater que le peuple se laisse sans cesse berner par ses élus. La démocratie a-t-elle existé un jour? Où? Nous ne sommes, hélas, que les petits soldats bon
à élire et à fermer leurs g...! Et, mon constat principal repose sur le fait que, comme le chantait Brel dans ma jeunesse "... plus on est vieux, plus on est con!" et on vote comme des cons pour
"la sécurité!" Peur de mourir sans doute.
Bonne journée,
Socrate